New-York aux confins de votre salle de sport à Salon de Provence

salle-de-sport-salon-de-provence
Une salle de sport aux allures New-yorkaises à Salon de Provence

Environ 6 300 km et 11 heures de vol séparent Marseille de la capitale des Etats-Unis. Vous pensez qu’il s’agit encore d’un titre accrocheur voué à attirer le lecteur dans un guet-apens. Que nenni ! Nous ne vous avons jamais promis que le Fit’lodge Studio vous offrait un voyage à New-York. Cependant, nous pouvons vous assurer que chaque fois que vous vous rendrez dans cette salle de sport à Salon-de-Provence, vous aurez l’impression d’entrer dans un loft New-yorkais. Ici, tout a été pensé pour que vous vous sentiez chez vous dès que vous aurez franchi le seuil de la porte. Un mobilier épuré, un mélange de bois, de cuir et de métal, des spots industriels, une verrière et une magnifique cuisine en inox. Soyez honnête, quelle salle de sport à Salon de Provence est en capacité de vous proposer ce décor atypique et chaleureux ? Mais une question reste en suspens sur vos lèvres… Pourquoi un studio américain en plein cœur des Bouches-du-Rhône ?

Une (chear)leader est née à Salon de Provence

Laetitia-coach-fitness-salon-de-provence
Laetitia, coach de fitness à Salon de Provence

Je ne parle pas d’un des leaders de la Patrouille de France qui représente notre belle ville de Salon-de-Provence. Je m’appelle Laetitia, je suis une ancienne sportive de haut-niveau. Le sport, cela fait tellement longtemps que je baigne dedans, que je suis bien incapable de me souvenir à quel âge j’ai commencé, ce serait mentir. C’est avec l’athlétisme que ma passion pour le sport a pris vie. C’est le CLES (Club Loisirs et Sports) de Gardanne qui m’a découverte, sans eux je n’en serais pas là où j’en suis actuellement. Plus tard, j’ai intégré le club d’athlétisme de Salon-de-Provence. Je faisais donc les allers-retours très régulièrement entre Gardanne, ma ville natale, et Salon-de-Provence, la ville où je m’entraînais, car quand on aime, on ne compte pas ! Comme tout bon sportif qui se respecte, j’ai enchaîné les cross et les compétitions inter-régionales. A contrario de ce que l’on pourrait penser, même si de prime abord l’athlétisme s’apparente à une discipline individuelle, j’ai tissé énormément de liens au club avec mes amis. J’ai énormément progressé durant mon enfance et mon adolescence jusqu’à prendre du plaisir à performer ! À partir d’ici tout s’est enchaîné très rapidement : les qualifications pour les championnats et les réussites qui sont de véritables sources de joie. Ces victoires restent ancrées à l’esprit et constituais une véritable source de motivation lorsque je devais me relever après mes nombreux échecs. En effet, ces derniers sont nombreux et jalonnent bien souvent le parcours d’un sportif de haut-niveau.

“I Have a dream”, mais…

J’étais à l’époque au collège, plus précisément en classe de 6ème, lorsque mon projet se précise. C’est en regardant les J.O. de 1992 à la télévision que j’ai eu une révélation. Je savais d’ores et déjà qu’un jour, je partirai à l’étranger pour étudier et m’entraîner, à l’image des champions olympiques que j’adulais. Cela ne pouvait être autrement et je m’en suis donnée les moyens. C’est quasiment à la même période que mon projet professionnel commençait à germer, même s’il en était encore à l’état de graine. J’ai su très tôt que je voulais partager ma passion du sport avec Autrui. Comment ? C’est l’avenir qui m’a apporté la réponse. J’étais sûre d’une seule chose, c’est que mon désir était de créer un centre où les gens pourraient venir s’entraîner et prendre soin d’eux. J’ai toujours été une bonne élève, je suis donc entrée confiante au lycée, et là : ca-tas-trophe ! J’ai échoué à l’épreuve du BAC, sans ce passeport, je ne pouvais prétendre à mes rêves. Ce qui fût le plus difficile, passé l’étape de l’acceptation, c’est de voir partir beaucoup de mes camarades avec qui je partageais mes rêves. Je ne me suis pas laissée abattre et comme après chaque échec lors d’une course, je me suis relevée avec un mental de battante. J’ai obtenu mon BAC l’année suivante et j’ai entamé une nouvelle vie étudiante en STAPS à Luminy. Des années inoubliables et un parcours plus que sympathique au côté du club d’athlétisme de Salon. 

L’Amérique, l’Amérique, si c’est un rêve, je le saurai !

salle-de-sport-New-Yorkaise-a-salon-de-provence

Je vois enfin mon rêve devenir réalité. En effet, je décroche une bourse sportive qui couvre 100 % de mes frais. En effet, en France et en Europe, il est très difficile de concilier sport et études contrairement aux Etats-Unis où ils proposent l' »athletic scholarship ». Cette dernière, vous offre une bourse financière considérable permettant de véritablement se consacrer à à la fois à sa passion et à ses études. Je ne peux donc pas passer à côté de cette occasion ! Je prends donc mon billet d’avion et je quitte la Provence en direction des Etats-Unis. Il était prévu que j’y reste une année. Puis le temps passe, les projets évoluent, j’y suis finalement restée 6 ans. Durant cette période, j’ai validé un Master Sport Management. Il s’agit d’un diplôme indispensable lorsque l’on se destine à gérer une structure sportive. Ma période étudiante touchant à sa fin, riche de mon expérience aux USA, je décide de revenir au bercail pour transmettre le côté punchy des Américains aux sportifs français. Je suis décidée à créer ma propre salle de sport à Salon-de-Provence, remplie de motivation et de bonne volonté. Un deuxième élément non-négligeable : retrouver mes proches et mes racines, car la Provence, on ne la quitte jamais définitivement.

Ouvrir une salle de sport à Salon-de-Provence : le parcours du combattant

Me voilà donc de retour dans ma Provence natale avec des envies, des projets et des idées plein la tête. Il ne me reste plus qu’à les mettre en pratique. Or, la réalité fut toute autre et c’est ici que j’ai commencé à déchanter. Une fois réinstallée dans la région, il est très compliqué de trouver du travail dans le domaine du sport. Je vais donc vivoter quelques mois et multiplier les emplois qui sont en corrélation avec ma passion. Je me suis fait embaucher au Club Med pour animer les activités sportives. Puis, j’ai postulé dans les maisons de retraite où ils cherchent une personne dynamique et sportive pour : ”faire bouger le corps des mamies”. Je savais que je ne continuerais pas dans cette branche, mais il me fallait un travail dit “alimentaire” pour payer mes factures. Bien évidemment, même si j’étais partie faire mes études à l’autre bout du monde, je n’avais pas rompu les liens avec mes amis d’enfance. C’est donc en 2012-2013, aux côtés du frère de ma meilleure amie que naît l’idée d’ouvrir un centré dédié au Fitness. Lui aussi est athlète au club d’athlétisme de Salon-de-Provence, il pratique le décathlon. Non, la marque tant connue et reconnue, n’est pas une innovation marketing, ils ont juste repris le nom d’une épreuve d’athlétisme. Là encore, notre expérience de sportif de haut-niveau et mon Master en Management du Sport ne sont pas suffisants au regard de l’administration française. Mais nous ne lâchons rien, et au bout de 9 mois nous décrochons le fameux passeport : le BPJEPS, ajouté à cela le fait qu’il nous a fallu 2 ans pour trouver un local ! Ce dernier respire New-York à pleins poumons avec : son loft, son hangar .

Le bien-être avant la performance

bien-être-à-salon-de-provence
sport et bien-être à Salon-de-Provence

Le 5 mai 2014, nous avons créé le Fit’Lodge Studio. Nous voici donc 8 ans plus tard, et nous continuons, à partager cette passion du sport, à aider les gens à être en meilleure santé, tout en se faisant plaisir. Ici, nous ne visons pas la performance à tout prix, bien sûr qu’elle fait partie des objectifs d’un sportif, mais il ne doit pas être, selon nous, le principal. Il faut être réaliste, tout le monde n’a pas les capacités physiques de devenir athlète de haut-niveau. Par contre, tout un chacun a les ressources en lui pour prendre soin de soi en se fixant des objectifs atteignables de forme physique. C’est exactement ce que nous, les créateurs du Fit’lodge Studio, tenons à faire valoir. Nous vous accueillons avec votre état de forme actuel, vos envies et nous vous guidons pour atteindre vos objectifs et pourquoi pas les dépasser dans un second temps. La preuve en est, ici, vous ne trouverez pas de machines à tout-va où chacun tente de dépasser les performances de son voisin ou de sa voisine. Non, vous trouverez des coachs sur-vitaminés, passionnés et avides d’explications pour vous aiguiller dans votre pratique. Malheureusement, il y a beaucoup de salles de sport à Salon-de-Provence qui ont cet esprit et desservent les valeurs initiales du sport que nous, nous prônons : confiance en soi, persévérance et satisfaction quel que soit le chemin parcouru.

À l’heure actuelle, toute l’équipe du Fit’lodge Studio, met à votre service son expérience, sa spontanéité et sa soif de partager avec vous sa passion du sport. Et je peux vous assurer que le jour où celle-ci s’étanchera n’est pas encore arrivé, en tout cas, pas tant que vous ferez couler votre sueur entre les murs du Fit’lodge studio. Si notre salle de sport à Salon-de-Provence est toujours là, ce n’est pas uniquement grâce à notre acharnement. Nous perdurons grâce à un travail d’équipe dont vous faites partie prenante. Votre confiance, votre pugnacité et vos remerciements alimentent chaque jour un peu plus notre motivation. Alors en un mot : MERCI à nos adhérents et merci d’avance à nos futurs adhérents.